Présentation du Karate

HISTORIQUE DU KYOKUSHINKAI

"I

 

kanji KyokushinkaiLe kyokushin (極真) ou kyokushinkai (極真会) est un style de karaté, fondé par Masutatsu Oyama (大山倍達), de son véritable nom Choi Young-i. Le premier dojo kyokushinkai est créé dans un quartier de Tokyo en 1953. C'est Shihan Bobby Lowe qui exporte pour la première fois le kyokushinkai en dehors du Japon, avec l'ouverture d'un dojo à Hawaii1964 voit l'ouverture du premier honbu dojo, et c'est en fait seulement à cette date que Maître Oyama donne à son style le nom de kyokushinkai. Kyokushinkai signifie en japonais « société de la vérité ultime ». Développé par Masutatsu Oyama, à partir des techniques du karaté japonais, le kyokushin est un karaté de full-contact, qui met l'accent sur l'efficacité en combat réel. La légende veut qu'Oyama ait, à l'occasion de démonstrations, combattu et mis à mort des taureaux, sans arme ni protection.

Dans cette école, les étudiants aussi bien que l'enseignant prennent part aux combats. À la différence des autres styles de karaté, le kyokushin, en règle général, n'autorise pas le port d'une protection lors des combats. Les coups sont portés avec une force maximale. Il n'est pas permis de frapper avec les mains dans la tête de l'adversaire, en revanche les coups de pied et de genou sont permis et certains sont d'une grande puissance (par exemple kagate ou hiza geri).

Les combats (kumite) seniors se déroule aux K.O. sans protections et des épreuves de « casse » départagent les match-nuls. Pour les enfants, les juniors et les femmes, des protections adéquates sont obligatoires.

Des compétitions régionales, nationales et européennes sont organisées tout au long de l'année dans les deux disciplines que sont les compétitions kumite et kata.

Le symbole du kyokushinkai est le kanku, dont les origines proviennent du kata Kanku . Kanku se traduit littéralement par « Contempler le ciel ». Ce kata commence en levant les mains ouvertes avec les pouces et les index qui se touchent. L'attention est alors dirigée vers le centre des mains, afin d'unifier l'esprit et le corps. Les pointes du kanku représentent les doigts et signifient la finalité. La partie épaisse représente l'espace entre les mains et signifie l'infini, la profondeur. Les cercles intérieurs et extérieurs signifient la continuité et le mouvement circulaire.

Au Japon, puis à travers le monde, Masutatsu Oyama a su faire connaître le kyokushin avec la parution du livre Vital Karate, puis d'une véritable encyclopédie de trois ouvrages : What is Karate, This is Karate et Advanced Karate, où les différents aspects du travail du kyokushin sont analysés et détaillés.

Pour les plus endurcis de ses karatékas, Maître Oyama a établi une épreuve que chacun peut présenter quand il le désire - Hyaku Nin Kumité - l'épreuve des cent combats.

La calligraphie japonaise du mot kyokushinkai est reproduite sur le dogi des membres de ce style de karaté dans le monde entier. Ces caractères ont été originellement peints par Haramotoki Sensei, grand maître de calligraphie et ami de Sosai Oyama.

Le Kyokushin a donné naissance de plus de vingt styles de combats. Parmi les plus connus l'on peut citer le Kick Boxing (après le défi des maîtres du Muay Thai et le départ d'un des élèves d'Oyama), et le Daido Juku (créé par un autre élève d'Oyama).

 

 

Maitre Oyama:

 

Maître Masutatsu Oyama

La jeunesse de Masutatsu Oyama 

Masutatsu Oyama, le créateur du karaté Kyokushinkai, est né en 1923 en Corée du sud. A l'âge de neuf ans il part vivre avec sa soeur en manchourie, dans le sud de la Chine, où il étudie le Kempo chinois. A l'âge de 12 ans, il revient en Corée où il continue à pratiquer le Kempo Coréen. En 1938, à l'âge de 15 ans, il part au Japon pour devenir pilote d'avion de chasse. Après avoir étudié le Judo, il devient l'élève de maître Gichin Funakoshi. Il obtient le grade de 2eme dan à 17 ans et 4eme dan à 20 ans. Il apprend ensuite le karaté Goju ryu sous l'enseignement du maître coréen So Nei Chu. C'est lui qui incite Mas Oyama à dédier sa vie au karaté et à se retirer de la civilisation pour entraîner son esprit et son corps.

Le mont Kiyosumi

Masutatsu Oyama s'entrainant sur un makiwaraMas Oyama s'exilera à deux reprises dans la montagne pour s'entraîner en solitude. Il restera 14 mois dans la montagne Minobu, puis 18 mois dans la montagne Kiyosumi. Il s'entraîne nuit et jour tout en pratiquant la méditation zen. Il s'entraîne environs 12 heures par jour : il casse des pierres à mains nues, utilise des troncs d'arbre comme makiwara et médite sous des chutes d'eau glacées afin de forger un mental et un corps en acier. Chaque jour il étudie les classiques des anciens maîtres des arts-martiaux, le zen et la philosophie.

"Godhand"

Afin de promouvoir son style de karaté, il combat une multitude de taureaux à mains nues. En 1952 il part aux états-unis pendant un an, année durant laquelle il a affronté quelque 270 combattants tous styles. Mas Oyama en a défait la plupart en un seul coup de poing. Un combat ne durait en moyenne pas plus de trois minutes, la plupart quelques secondes seulement. Cela lui vaudra le surnom de "Godhand" (la main de dieu).

Du premier Dojo au Honbu

Le Dojo de Mas OyamaMas Oyama commence à enseigner en 1953 à Tokyo, dans un jardin public. Il ouvre son premier vrai Dojo en 1956 dans un bâtiment anciennement occupé par une école de danse de ballet. Ce Dojo se situait derrière l'université de Rikkyo, à 500 mètres du Honbu actuel. En 1957, le Dojo comptait déjà plus de 700 membres, malgré le pourcentage élevé d'abandons dûs à la rudesse des entraînements.
Mas Oyama a combiné les meilleures techniques de tous les styles qu'il a étudié et pratiqué afin de créer les style de karaté Kyokushinkai.

Le quartier général mondial, le Honbu Dojo, fut inauguré en 1964 et le nom "Kyokushin" adopté. Cette même année l'International Karate Organization (IKO) vit le jour. Depuis, le karaté Kyokushinkai s'est développé dans plus de 120 pays, rassemblant plus de 10 million de pratiquants. C'est un des styles de karaté les plus répandus dans le monde.

Fin de vie et succession

Mas Oyama est décédé le 26 Avril 1994 d'un cancer du poumon.

Kancho Shokei MatsuiSon successeur est Shokei Matsui (8eme dan). Né en 1963, Matsui commence le karaté à l'âge de 13 ans. A 22 ans il gagne le 12eme All Japan Open Tournament. En 1987 il gagne le 4eme World Open Karate Tournament. En 1986 il effectue le test du kumite contre 100 personnes. Il réussit le test avec le plus haut pourcentage de KO et de victoires.

 

 

 

 

 

 

 

 

Source: France Kyokushin

Date de dernière mise à jour : 30/08/2022